Deepstack 100k Saison 8 (3)

Soirée 3 : poker et philosophie

Retour à la maison (les Paviolles) après cette parenthèse à l’espace des marais et le weekend (frileux) du Pokerthon.

Quoi de mieux que le Deepstack 100k pour redémarrer ; 27 candidats sur la ligne de départ, quelques absents pour qui le stack va tourner et, malgré la profondeur initiale, ça commence à piquer un peu.

3ème soirée donc mais rappelons le : il y en aura 8 au total du moins pour les “chanceux” qui iront au bout.

Chanceux ?

On peut se questionner en effet sur la part que représente la chance dans une victoire sur le deepstack ?
Ne soyons pas naïfs : pour gagner, faut chatter (du moins un peu). Mais le seul fait d’avoir les bonnes cartes et les bons tirages suffit-il ?
Le célèbre slogan de la marque au W rouge indiquait : « Le plus important au poker, ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites. »

Alors chatte ou pas chatte ?

On joue pour s’amuser et idéalement pour gagner ; donc cette quête a vocation à nous rendre heureux. Le terme de bonheur désigne souvent l’idée de la satisfaction de tous les désirs. Mais sommes-nous en mesure de satisfaire tous nos désirs ?
Si on considère que l’homme est capable d’agir sur son existence et que le bonheur est son œuvre, on peut quand même se demander à quel degré il est capable de transformer ses conditions de vie ?
Le bonheur est-il une question de chance ?
« Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !. [Coluche]

Donc si on ramène ça au poker ça veut dire qu’on aura certes plus de chance de prendre des jetons avec une paire d’As en main qu’avec 72o. Mais si on 4 bet chaque paire d’as que l’on a, sans relance préalable, pas sûr de prendre tant que de jetons que ça …

Devant un tel poids de la chance, quelles décisions faut-il prendre ? Une décision légitime consiste à ne pas chercher à satisfaire tous ses désirs. Puisqu’il est des choses qui ne dépendent pas de nous, il faut éviter de chercher à satisfaire les désirs concernant ces choses. C’est ce que prônent deux écoles de sagesse hellénistiques, l’épicurienne et la stoïcienne. On peut soit ne désirer que les objets de nos besoins, c’est-à-dire les désirs naturels et nécessaires (manger, boire, dormir, etc.) selon les termes d’Epicure ; soit ne désirer que ce qui dépend entièrement de nous, ainsi que le font les Stoïciens, à savoir nos propres pensées.

Mais soutenir que le bonheur n’est qu’une question de chance et qu’il ne dépend d’aucune capacité humaine à se rendre heureux reviendrait à dire que l’homme ne peut pas agir sur la réalité. Or, même si la puissance humaine ne réussit pas toujours à s’opposer à la force contraignante de la réalité, l’homme ne parvient-il pas souvent à triompher de l’adversité ?

« La chance est ce qui arrive quand la préparation rencontre l’opportunité. » Doyle Brunson (il y a débat sur l’auteur réel de cette citation).

Pokeristiquement cela veut dire qu’une paire d’As ça se craque et qu’il y a d’autres paramètres à prendre en compte : le stack, la position, le rush, le sizing, bref … tout ce qui fait qu’on peut toujours apprendre et même quand on croit “mieux” maîtriser que certains joueurs, ceux-ci sont capables de vous botter le …parce qu’ils auront chatté quand il faut !

Un coup constaté lors de cette 3ère soirée du deepstack résume assez bien tous ces éléments : Smyslov relance à tapis préflop, il est suivi par Gizmo (qui a un stack d’environ 200 000) et ZEVETOU envoie à son tour son tapis … Gizmo hésite … puis paye.
Smyslov J10 (ndlr : je ne sais plus si c’est suité ou non), Gizmo QQ et ZEVETOU KK.
Pas de mauvaise surprise pour ZEVETOU qui voit son stack (déjà costaud) passer les 800 000 !!!
Certes, il a eu de la chance mais si GIZMO envoie all in avant lui, pas sûr qu’il paye … quand à Gizmo, devait-il payer alors que son voisin montrait tellement de force ?

Un autre exemple : Didier Deschamps et la fameuse chatte à DD …
Didier Deschamps a tout gagné que ce soit comme joueur ou en tant que sélectionneur, son palmarès est loin d’être dégueu …
Lors de ses victoires, il était souvent capitaine ; ce n’était jamais le meilleur joueur … mais il gagnait …

Alors chatte ou pas chatte ?

Pour conclure on pourra dire que le (la) futur(e) vainqueur(e) du deepstack aura forcément eu de la chance mais que ce sera celui (ou celle) qui aura le mieux jonglé avec les tous les paramètres à appréhender pour jouer au poker.

Nous ne serons plus que 20 pour la 4ème soirée du deepstack ; les plus petits stacks devront être en forme et chanceux : la routourne va tourner ?

PS : J-2 avant la demie finale : ALLEZ LES BLEUS !!!

Bonne semaine à tous

Laisser un commentaire